Le Jour du Docteur

En 2013, quelque chose de terrible se réveille dans le London's National Gallery.En 1562, un complot meurtrier est en mouvement dans l'Angleterre Elizabethenne, et quelque part dans l'espace, une ancienne bataille atteint sa conclusion dévastatrice. Toute la réalité est jalonnée par le dangereux passé du Docteur qui est revenu pour le hanter.

  • New Who

Pour la  dixième incarnation du Docteur, cette aventure est située entre les épisodes La Conquête de Mars et La Prophétie de Noël. Dans ce dernier épisode il fait référence au fait d'avoir épousé Elizabeth I.

Ce qui explique enfin pourquoi Elizabeth I considère le Docteur comme son ennemi à la fin de l'épisode Peines d'amour gagnées. Ne l'ayant pas encore rencontrée,  il ne sait pas qu'il n'a pas tenu sa promesse de revenir après le mariage.

 

 

 

 

 

Le Docteur réutilise la machine qui fait "Ding" qu'il utilisait dans Les Anges pleureurs.

Le Docteur de la Guerre en se régénérant souhaite que ses oreilles soient moins visibles la prochaine fois, ce qui renvoie à la remarque que la neuvième incarnation du Docteur fait lorsqu'il se voit pour la première fois dans la glace dans l'épisode Rose lorsqu'il trouve que ses oreilles ne sont pas terribles.

En voyant sa dixième incarnation se faire embrasser lors de son mariage avec la Reine, le Docteur de la Guerre demande à sa Onzième incarnation si cela arrive souvent. Depuis le téléfilm Le Seigneur du Temps (1996), on a vu le Docteur se faire embrasser de nombreuses fois, une chose qui était totalement taboue dans la série classique.

 

L'épisode termine sur une apparition de Tom Baker qui a tenu le rôle de la quatrième incarnation du Docteur, dans le rôle du conservateur du musée. Qui plus est, le mur derrière lui ressemble à la décoration d'un TARDIS Type 40. Ce même observateur parle des visages connu que le Docteur risque encore de rencontré faisant sans doute un clin d'oeil à sa 12ème incarnations ayant le visage de Caecilius que la dixième incarnation à sauvé dans La chute de Pompéi.

  • Classique

L'épisode s'ouvre sur le générique de 1963 et sur le même plan de policier passant dans la rue que An Unearthly Child devant la décharge des Foreman où le Docteur avait posé le TARDIS.

 

 

 

L'école où Clara Oswald enseigne est la même que celle où Susan Foreman étudiait dans cet épisode, vue également dans l'épisode du 25ème anniversaire, Remembrance of the Daleks. On peut y remarquer que Ian Chesterton, un des premiers compagnons du Docteur et professeur de Susan, en est devenu le directeur.

Osgood porte le même nom de famille qu'un des techniciens de UNIT vu dans The Dæmons. De plus, son écharpe est celle de la quatrième incarnation du Docteur.

Les Zygons ne sont apparus qu'une seule fois dans l'épisode de Terror of the Zygons et faisaient face au père de Kate Stewart, le Brigadier Lethbridge-Stewart. Cet épisode les montrait attendant sur Terre depuis des siècles à la suite de la destruction de leur planète. L'épisode rattache la disparition de leur monde à la Guerre du Temps.

 

Kate Stewart demande les archives d'UNIT concernant les années 70 ou 80 faisant remarquer qu'UNIT à déjà connu un cas similaire. La rencontre de trois autres incarnations du Docteur dans The Three Doctors.


3 thoughts on “Le Jour du Docteur

    Pierre Secondi said:
    16 mars 2017 at 0 h 10 min

    Pk avoir choisi les Zygons ?

      admin responded:
      2 avril 2017 at 2 h 05 min

      Je pense que c’est parce que la BBC ne voulait pas donner de budget pour faire cet épisode, au final même avec les Zygons il s’en tire pas trop mal.

    Pierre Secondi said:
    9 avril 2017 at 23 h 28 min

    ok mais il aurai pu choisir des ennemies auquel on pense quand on dit doctor who je sais pas moi les daleks les cybermens

Laisser un commentaire